3 examens utiles au diagnostic du Syndrome de l’Intestin Irritable

Vous souhaitiez plus de détails sur les 3 examens utiles au diagnostic du Syndrome de l’Intestin Irritable, c’est chose faite!

1- La prise de sang:

la prise de sang permet de doser différents marqueurs biologiques (ou biomarqueurs). L’idée est de pouvoir éliminer les maladies si ces biomarqueurs présentent un taux normal. Voici quelques exemples de biomarqueurs :
– La CRP (« C Reactive Protein ») témoin d’une inflammation,
– L’anticorps anti-transglutaminase témoin de la maladie coeliaque
– La TSH (« thyroid stimulating hormone ») témoin d’un dysfonctionnement de la thyroïde.

2- La fibroscopie œsogastrique :

La fibroscopie œsogastrique est un examen endoscopique de la partie haute du tube digestif et dure environ 5 minute. Elle consiste à faire passer un tube souple muni d’une caméra par la bouche pour aller explorer l’oesophage, l’estomac et le duodénum (juste après l’estomac). Cet examen indolore peut se faire avec ou sans anesthésie. L’anesthésie peut être proposée car c’est désagréable et stressant de sentir un tube passer par la bouche.

3- La coloscopie

La coloscopie suit le même principe que la fibroscopie œsogastrique mais cette fois-ci le tube passe par l’anus pour aller explorer tout le colon. L’examen dure environ 30 minutes. En France, la coloscopie indolore se fait sous anesthésie pour apporter plus de confort et moins de stress au patient. Vous l’imaginez bien montrer ses fesses, sous tous les angles et qui plus est à un inconnu, ce n’est pas très fun ! La coloscopie demande une préparation particulière : le médecin devient Mr Propre, il prescrit un régime sans résidu et un médicament pour purger le colon ! Son objectif : propreté maximale et zéro déchet ! Plus le colon est propre, plus le médecin aura de visibilité pour établir le diagnostic. Si vous êtes amené à passer cet examen, suivez bien à la lettre les conseils de votre médecin. C’est comme les examens à la fac, une mauvaise préparation signifie : rattrapage ! Franchement qui aurait envie de repasser la coloscopie ?

La petite soeur…
Il y a une variante de la coloscopie : la recto-sigmoïdoscopie… Hein ? C’est ce que j’appelle une « bébé coloscopie », elle s’intéresse au rectum et à la partie terminale du colon (colon descendant gauche). Cette « bébé coloscopie » se fait sans anesthésie car elle ne dure que 5 minutes. Pour 5 petites minutes, il vaut mieux se passer d’un petit shoot nan ?

Voilà, le plus pénible dans tout ça finalement c’est d’avoir parfois à suivre un régime sans résidu ou le réveil post anesthésie générale. Encore que… Ça dépend des personnes, vous avez peut-être un souvenir de dents de sagesse retirées sous anesthésie générale? Le réveil est le même, certains sont tout frais, certains sont stones et pour d’autres ça ressemble plus à un lendemain de soirée trop arrosée.

Je pense que beaucoup de personnes appréhendent ce type d’examen, syndrome de l’intestin irritable ou pas. Est-ce que ça vous plairait des témoignages de personnes ayant passés l’un ou l’autre de ces examens ?

A très vite!

*

Vous aimerez aussi....

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *