L’éducation thérapeutique

J’ai choisi de vous parler de l’éducation thérapeutique du patient (ETP) car c’est un sujet malheureusement trop peu connu. En général, seules les personnes membres d’une association de patients ont la chance de connaitre cette démarche.

Qu’est-ce que c’est ?

L’éducation thérapeutique du patient (ETP) est un service d’accompagnement des personnes atteintes d’une maladie chronique. Son objectif est d’améliorer la qualité de vie des patients, en favorisant leur implication dans les actions et les décisions qui concernent leur santé. Ainsi, le patient est acteur de sa propre maladie car l’approche devient collaborative et non plus uniquement prescriptive. L’expérience du patient avec sa maladie est reconnue et prise en compte.

Concrètement, il faut imaginer des ateliers où les patients peuvent échanger sur des sujets choisis. Cela peut aussi être sous forme d’entretien individuel.

Pour qui ?

Pour les personnes atteintes de maladies chroniques reconnues par l’état (ce n’est pas encore le cas de la colopathie en France…).

Quand ?

Des séances d’ETP peuvent avoir lieu à différents moments dans la vie du patient : suite à l’annonce de la maladie, suite à l’évolution de la maladie ou encore un changement dans la vie (une grossesse) …

Par qui ?

Le médecin propose l’éducation thérapeutique au patient. Ensuite, une équipe pluridisciplinaire formée pour dispenser l’ETP prend en charge le patient. Il peut y avoir des médecins spécialistes, des infirmières, des psychologues, des diététiciens, des assistances sociales… Autant que de sujets possibles à aborder avec le patient. Il peut même y avoir des patients experts, c’est-à-dire des patients formés à l’ETP.

copyright: chru-strasbourg

Comment ?

Le médecin et le patient définissent ensemble un programme personnalisé, on parle de diagnostic éducatif. Le patient choisi les thèmes à aborder. En voici quelques exemples :

  • Comment voyager : comment organiser mes traitements avec le décalage horaire, comment trouver des médicaments à l’étranger,
  • Comment parler de ma maladie avec mes proches ou au travail,
  • Comprendre ma maladie,
  • Apprendre à gérer les crises ou les poussées,
  • Comment adapter mon traitement pendant ma grossesse…

Selon le thème, la séance pourra se faire en individuelle ou en groupe. Par exemple, si le patient souhaite apprendre à mieux expliquer sa maladie autour de lui, il sera plus intéressant de faire une séance collective pour confronter les idées de chacun. Les proches peuvent être conviés aux séances. Ces séances sont toujours animées par une personne formée que ce soit un patient expert ou un professionnel de santé.

A la fin des séances d’ETP, le patient et le médecin réalisent un bilan. Le but est de mettre en valeur les compétences acquises et de déterminer la nécessité (ou non) de prévoir d’autres séances.

Où ?

Ces programmes ont lieu dans les hôpitaux… Ce qui à mon sens est un frein car personne n’a envie d’aller passer quelques heures à l’hôpital… (Les contraintes règlementaires en sont la cause, cela changera peut-être !)

Dans un prochain article, je vous parlerai des bienfaits de l’ETP en cas de colopathie car cette pratique a déjà fait ses preuves dans d’autres pays!

Belle journée !

Vous aimerez aussi....

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *