L’évolution de l’intestin

« L’intestin à travers l’évolution ça donne quoi ? » C’est en lisant Sapiens que m’est venue cette question. Oui parfois je me transforme en José… Vous savez celui qui se pose toujours mille questions existentielles dans scènes de ménage… (Oui j’ai aussi de très bonnes références !)

A l’époque où nous étions des chasseurs-cueilleurs du paléolithique, nous étions nomades et nous mangions essentiellement des baies, des noix, des végétaux… Ces aliments étaient difficilement assimilables par notre organisme alors pour faciliter leur digestion, nous mastiquions beaucoup, beaucoup, beaucoup…

A cette époque, notre intestin nous demandait beaucoup d’énergie car la digestion était lente et difficile. Mais… C’était sans compter sur la découverte du feu et son utilité la plus fameuse surtout pour nous petits français : LA CUISINE ! Grâce à elle, nous avons pu cuire nos aliments et notamment la viande ! C’est ainsi que nous sommes progressivement devenus des cultivateurs-éleveurs du néolithique. En pleine Révolution Agricole, plus besoin d’aller crapaüter des heures dans la forêt à la recherche des baies ou d’un animal à chasser, tout était disponible dans « notre jardin ».

Ces changements d’habitudes alimentaires ont permis à notre intestin de s’adapter. Son travail de digestion était largement amorcé par la cuisson, plus besoin pour nous de passer autant de temps à mastiquer et plus besoin d’autant d’énergie pour notre ventre ! D’après les scientifiques, l’énergie libérée a été très bien accueillie par le cerveau, le cerveau aurait gagné 16 fois plus d’énergie qu’avant.

Ce gain d’énergie a probablement dû ouvrir des portes au cerveau. Le cerveau a alors pu se consacrer à d’autres tâches pendant que l’intestin se concentrait sur la digestion ! L’intestin est devenu plus petit et le cerveau a grandi, il est passé d’environ 700m3 à environ 1500m3 sans que la taille corporelle ne change ! ENORME ! Vous imaginez bien les capacités qu’il a pu développer ! On ne le dira jamais assez le partage des tâches, c’est tout benef !

Un grand merci à l’évolution, au feu, à la cuisine sans qui nous passerions nos journées à mâcher car oui d’après le Pr Harari, un « chimpanzé passe 5 heures à mâchonner de la nourriture crue [alors qu’il nous suffit d’une heure pour manger] de la nourriture cuisinée ». Est-ce que nous n’en profiterions pas pour manger plus ? Pour ma part, je dirais que oui (chocooolattt, gateauuux, gratiins) :p Voila pour aujourd’hui! Autrement je vous conseille vivement de lire Sapiens! Ce livre n’est pas centré sur l’évolution du ventre mais sur celle del’humanité en général! Vous l’avez déjà lu?

A bientôt

*

Sources: Harari, Gibbons et al., 2007, Freepik.

Vous aimerez aussi....

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *