Le Syndrome de l’Intestin Irritable

Le syndrome de l’intestin irritable, l’intestin irritable, le côlon irritable, la colopathie, la colopathie fonctionnelle, le SII, l’IBS pour « Irritable Bowel Syndrome » en anglais, que de mots pour parler de la même maladie ! Oui, oui, exactement la même !

Cette maladie intestinale chronique survient généralement assez jeune entre 20 et 40 ans.  La douleur viscérale (ou abdominale) est l’un des symptômes majeurs du syndrome de l’intestin irritable. L’intensité de cette douleur est souvent comparée à celle d’une migraine. Les autres symptômes sont un changement de la fréquence et/ou de la forme des selles, c’est-à-dire des épisodes de diarrhée et/ou de constipation. Vous avez bien lu « et/ou »! Aussi surprenant que cela puisse paraitre, il est possible d’alterner la diarrhée et la constipation… Bien entendu, l’association de ces symptômes ne suffit pas pour être diagnostiqué de cette maladie. L’important va être la fréquence et l’intensité de l’ensemble de ces symptômes.

Il est primordial de pouvoir discuter librement avec son médecin pour optimiser le diagnostic et le suivi. Alors bye-bye le glamour! Voici un outil qui peut aider à expliciter la forme des selles au médecin : l’échelle de Bristol. Cette échelle représente le caca sous toutes ses coutures… L’outil peut paraitre anodin et quelque peu ridicule, mais croyez-moi, il est plus facile de montrer à quoi peuvent ressembler des selles plutôt que de les expliciter oralement. Ainsi, le médecin déterminera avec plus de facilité si la personne est plutôt constipée ou diarrhéique (ou les deux). Pour la petite histoire du nom, l’échelle de Bristol ou « Bristol Stool Scale » a été mise au point à l’Université de Bristol en 1997 par le Dr. Lewis et le Dr. Heaton. « On est à Bristol, on a qu’à l’appeler Bristol », heureusement qu’ils n’étaient pas à Anus (Yonne), Montcuq (Lot) ou Poo (Espagne)…

 

Les selles sont un des éléments essentiels au diagnostic. D’ailleurs, les patients sont classés selon la prédominance des selles en fonction de leur forme :

  • à prédominance diarrhéique (ou SII-D)
  • à prédominance constipée (ou SII-C)
  • alternance des épisodes de diarrhées et de constipations (SII-A ou M pour mixte)
  • non-classifiés (la fréquence d’une forme de selle particulière est très variable)

Cette classification est sujette à des évolutions en fonction des avancées scientifiques. Elle est régulièrement révisée par la fondation de Rome, une organisation à but non lucratif et indépendante, dont l’objectif est d’améliorer la prise en charge et la qualité de vie des patients atteints de maladies intestinales. Vous avez peut-être entendu parler des fameux critères de Rome IV. Il s’agit simplement du guide de référence pour le traitement et le diagnostic des maladies intestinales. Ce guide contient notamment la classification présentée ci-dessus. La dernière version de ces critères « Rome IV » date de 2016, je vous tiendrai au courant en cas de mise à jour.

Comme vous le constatez d’après cette classification, les symptômes sont très hétérogènes : aucun patient ne se ressemble vraiment. C’est probablement pour cette raison que les traitements médicamenteux actuels ne sont pas très efficaces… Mais ça c’est une autre histoire que je vous raconterai très prochainement.

J’espère que ce premier article vous a plu et qu’il vous encouragera à lire les suivants. Les sujets varieront autour du Syndrome de l’Intestin Irritable, du Système Digestif et des Méthodes Alternatives pour chérir notre petit ventre. Suivez-moi sur Instagram ou sur Facebook pour être informé des dernières actualités du blog!

D’ailleurs qu’aimeriez-vous retrouver comme informations ?

Merci à vous et bonne semaine !

Les conseils de Cléo :

  • Pas de tabou ! Vous êtes atteint de cette maladie (ou pensez l’être), parlez en librement à votre médecin, cela permettra un meilleur suivi (ou un meilleur diagnostic).
  • N’ayez pas peur d’emmener votre échelle de Bristol chez votre médecin, ça vous fera sourire et lui aussi. Vous pouvez la télécharger et l’imprimer sans problème!
  • Vous avez des troubles digestifs conséquents et fréquents, parlez-en à votre médecin mais ne vous diagnostiquez pas tout seul.

 

#1 photo https://www.freepik.com/free-photo/woman-holding-pillow-at-hurting-stomach_1926127.htm Designed by Freepik

Vous aimerez aussi....

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *